Informations sur le test d’inventaire du Burn-out

Vous avez remarqué des changements de comportement chez vous ou chez une personne de votre entourage. Vous craignez qu’il s’agisse du burn-out et voulez en avoir la confirmation. Comment tester le burn-out ? Qui peut le faire ? Quels sont les types de questionnaires pour évaluer le burn-out ? Nous vous disons tout sur ce qu’il faut savoir sur le test du burn-out.

A quel moment doit-on procéder à un test du burn-out ?

Vous devez faire un test du burn-out quand vous sentez que votre attitude représente un danger pour vous, pour vos proches et votre travail. Quand le degré de votre épuisement professionnel est élevé ou que vous avez certains des symptômes du burn-out :
  • Épuisement émotionnel (agressivité, paresse, absence d’amour propre, tendance à l’isolation…)
  • Épuisement intellectuel (perte de mémoire, difficulté à garder la concentration, …)
  • Épuisement physique (sensations de fatigue récurrentes et inhabituelles, maux de tête, d’insomnie, …)

Quels sont les intérêts de ce test ?

Le test permet non seulement de répondre à la question « suis-je en burn-out ? » mais également d’évoluer son degré. De plus, grâce au résultat du test, votre médecin ou votre psychologue peut vous donner le traitement de burn-out qui correspond à votre situation.
  • Le manque d’épanouissement et de motivations dans votre travail actuel ;
  • La surcharge au travail et éventuellement un burn-out ;
  • La difficulté à trouver un emploi dans votre domaine ;
  • L’incapacité à continuer votre métier (suite à un accident, un problème de santé, etc.) ;
  • Le désir d’avoir plus d’argent et/ou de liberté 
test burn out

Qui peut diagnostiquer un burn-out ?

Dès que les signes du burn-out apparaissent, consultez vite votre médecin. Plus tôt il est diagnostiqué et traité, mieux c’est. Votre médecin traitant peut vous faire passer le test du burn-out. Cela peut aussi être fait par un psychiatre ou un psychologue.

Comment évaluer le burn-out ?

L’inventaire du burn-out de Maslach (ou le MBI – Maslow Burnout Inventory) est l’outil d’évaluation du burn-out le plus utilisé. Pour ce faire, vous devez répondre à une série de 22 questionnaires étalant d’éventuelles sensations face au travail. Les réponses attendues sont les fréquences auxquelles vous ressentez la sensation du questionnaire. Il y a 7 réponses possibles : 0, 1, 2, 3, 4, 5, et 6 où 0 est associé à « jamais » et 6 à « chaque jour ». Cela vous permettra ensuite d’obtenir 3 scores : un SAP, un SEP et un SD

Score Accomplissement Personnel (SAP)

Pour un SAP inférieur à 33, le degré d’accomplissement personnel est faible (risqué). S’il est compris entre 34 et 39, le degré d’accomplissement personnel est modéré. Et s’il est supérieur à 40 ; alors le degré est élevé.

Score d'Épuisement Professionnel (SEP)

Si votre SEP est inférieur à 17, votre degré d’épuisement professionnel est faible. S’il est compris entre 18 et 29, le degré de votre épuisement est modéré. Et s’il est supérieur à 30, alors le degré est élevé (risqué).

Score de Dépersonnalisation (SD) ou un Score de perte d’empathie

Si ce score est inférieur à 5, le degré de perte d’empathie est faible. S’il est compris entre 6 et 11, le degré est modéré. S’il est supérieur à 12, alors le degré de dépersonnalisation est élevé (risqué). Si vos trois scores sont tous dans la zone risquée, la gravité de votre burn-out est très élevée.

Exemple de questionnaires lors d’un test du burn-out

Pour le MBI, les 22 items du questionnaire sont :

A la fin de ma journée de travail, je me sens à bout

  1. Mon travail me vide émotionnellement
  2. Je me sens fatigué(e) lorsque je me lève le matin et que je doive affronter une autre journée de travail
  3. Je peux facilement comprendre ce que mes clients/patients/élèves ressentent
  4. Je sens que je m’occupe de certains de mes clients/patients/élèves de manière impersonnelle, comme s’ils étaient des objets
  5. Travailler avec des gens toute une journée me demande beaucoup d’efforts
  6. Je m’occupe très efficacement des soucis de mes clients/patients/élèves
  7. Je sens que mon travail me fait craquer
  8. A travers mon travail, j’ai l’impression que j’ai une influence positive sur les gens
  9. Je suis devenu(e) plus insensible aux gens depuis que je fais ce travail
  10. J’ai peur que ce travail ne m’endurcisse émotionnellement
  11. Je me sens plein(e) d’énergie
  12. Je suis frustré(e) par mon travail
  13. Je sens que je travaille « trop dure »
  14. Je ne me soucie pas assez de ce qui arrive à certains de mes clients/patients/élèves
  15. Travailler en contact direct avec les gens me stress énormément
  16. Créer une atmosphère détendue avec mes clients/patients/élèves est facile pour moi
  17. Je me sens ragaillardi(e) lorsque dans mon travail
  18. j’ai été proche de mes clients/patients/élèves
  19. Dans mon travail, j’ai accompli beaucoup de choses qui en valent la peine
  20. Je me sens au bout du rouleau
  21. Dans mon travail, je traite les problèmes émotionnels de façon très calme
  22. J’ai l’impression que mes clients/

Consultez également :

Vous êtes intéressé par le bilan de compétences ? Notre équipe vous accompagne !

Contacter un conseiller